LES ÉTABLISSEMENTS

Le foyer Péri

Maison d’Enfants à Caractère Social (MECS) situé sur la commune de Noisy le Sec, le foyer Péri accompagne et soutient des adolescents et de jeunes adultes de 14 à 21 ans en rupture familiale et/ou sociale, sous différentes modalités d’accueil.

Au Foyer, deux places sont réservées à l’accueil d’urgence et douze autres places, dédiées à l’accueil en moyen et long séjour, permettent aux jeunes de se poser, de réfléchir à leur projet de vie et de commencer à se reconstruire. L’appartement propose deux places à des jeunes prêts à la semi-autonome. Trois places en Foyer de Jeunes Travailleurs (FJT) préparent la sortie des jeunes vers la vie active.

Cette spécificité d’accueil diversifié permet à l’équipe éducative de mettre en place des parcours adaptés à la réalité et à la singularité des jeunes accueillis.

L’établissement accueille des mineurs et jeunes majeurs

L’établissement accueille des mineurs et jeunes majeurs (de 14 à 21 ans) au titre de l’assistance éducative conformément au cadre légal des articles 375 à 375.8 du Code Civil, de l’ordonnance 45-174 du 2 février 1945 relative à l’enfance délinquante et du décret 75.96 de 1975 relatif à l’accueil des jeunes majeurs.

Les adolescents et jeunes adultes accueillis sont confrontés à des difficultés qui peuvent être de différentes natures :

Enfants maltraités souffrant ou ayant souffert de :

– violences physiques
– violences sexuelles
– négligences lourdes
– violences psychologiques

Enfants en situation de risques atteignant ou pouvant atteindre leur :

– entretien
– santé physique
– moralité
– santé psychologique
– sécurité
– éducation

Mineurs en situation d’errance
Mineurs Isolés Etrangers

Dans le foyer, deux places sont dévolues aux « jeunes accueillis en urgence » : une est dédiée aux jeunes dits primo-arrivants (c’est-à-dire qui ne proviennent pas d’un service de l’ASE), une est réservée aux jeunes en rupture de placement dans un autre lieu d’accueil.

Les jeunes doivent avoir l’âge requis par l’agrément dont dispose l’établissement : entre 14 et 18 ans et entre 18 et 21 ans dans le cas de la signature par le jeune d’un contrat jeunes majeurs.
Le profil du jeune doit être en accord avec le projet d’établissement et associatif. Le jeune doit être d’accord avec sa venue dans l’établissement, à l’issue du processus d’admission.

Un livret de fonctionnement à destination des jeunes, de leurs familles et des partenaires extérieurs, détaille de façon précise la façon dont est organisé l’établissement.

Le processus d’admission complet se déroule comme suit :
– lecture de la note éducative et prise de connaissance de l’OPP par la chef de service et la psychologue émettant un avis quant à la recevabilité de la situation,
– un entretien avec la chef de service et la psychologue, avec remise du règlement intérieur,
– la présentation de la situation du jeune à l’équipe,
– une soirée d’observation.
C’est ensuite que l’admission est prononcée par le directeur, en tenant compte de l’adhésion du jeune, voire de son accord total pour intégrer l’établissement.
Un éducateur référent, ainsi qu’un co-référent sont nommés en amont en interne. Au moins l’un des deux est présent au moment de l’admission.
Un contrat de séjour (ou document individuel de prise en charge si les représentants légaux ne sont pas présents) est signé au moment de l’admission entre le jeune et l’établissement. L’éducateur référent ASE est présent : il s’assure que les principaux objectifs de la prise en charge du jeune énoncés dans le contrat sont bien en accord avec le Projet Personnalisé de l’Enfant déjà élaboré par les services de l’ASE.

La date de l’arrivée du jeune est fixée en tenant compte des contraintes de la vie du jeune, de l’ASE et de la structure.
Conscients de la difficulté pour un adolescent d’arriver dans un lieu d’hébergement collectif, l’accueil se fait au préalable par un entretien en présence de l’éducateur référent du jeune (ou co-référent) et d’un cadre de direction. Cet entretien a pour but de souhaiter la bienvenue au jeune et de lui donner sa place au sein de la maison.
Le jeune découvre sa chambre, peut commencer à ranger ses affaires, à donner des informations importantes aux éducateurs, à faire connaissance avec les autres jeunes.

La fin de prise en charge est l’aboutissement d’un processus éducatif. Ce moment est préparé par l’équipe, avec le jeune et s’inscrit dans l’évolution de son projet. Le jeune est toujours acteur de son projet et la fin de prise en charge ou son orientation peuvent se faire à sa demande.